Focus : Ferrari 550 Prodrive 🔊

V12 6 litres, 600 cv à 6 400 t/mn, une merveille pour les oreilles ! La Ferrari 550 Prodrive est régulièrement engagées sur les évènements Peter Auto dans la série Endurance Racing Legends. On la voit ici en 2020 aux Dix Mille Tours du Castellet sur le circuit Paul Ricard.

L’histoire commence en 1999, quand le pilote français Frédéric Dor se met en quête d’un modèle capable de concurrencer la Chrysler Viper, dominatrice en catégorie Grand Tourisme. Il se tourne alors vers la Ferrari 550 Maranello dont il commande trois modèles à Stephane Ratel, lequel voit d’un très bon œil l’arrivée d’une voiture rouge dans son championnat FIA-GT.

L’aventure semble, dans un premier temps, devoir tourner à l’échec, mais Frédéric Dor n’abdique pas et consulte Prodrive, spécialiste des rallyes WRC. Le préparateur anglais met alors tout son savoir-faire dans ce projet, qui prévoit la construction et la commercialisation de 20 voitures (12 seront effectivement produites). Deux premiers prototypes sont engagés dès 2001 dans quatre épreuves et remportent deux victoires (A1-Ring et Jarama).

Mais malgré ces belles promesses, les dirigeants de l’usine Ferrari restent frileux voire même contrariés, car ils craignent qu’un préparateur privé ne se fasse battre aux USA par les Corvette. C’est donc sans aucun soutien du constructeur que Prodrive trace son chemin et remporte quatre victoires (Jarama, Anderstorp, Oschersleben, Estoril) et le titre FIA GT en 2002. Une fois fiabilisé, le V12 de 6 litres fait aussi merveille aux 24 Heures du Mans où il décroche la victoire en 2003 dans la catégorie GTS avec Tomas Enge, Peter Kox et Jamie Davies.

Le châssis (117110) présenté ici aux Dix Mille Tours du Castellet en Endurance Racing Legends a quant à lui réalisé la pole position des 24 Heures du Mans 2004 en catégorie GT1 avec Tomas Enge à son volant, avant de se classer 4ème en course. En 2005, il a gagné trois manches du FIA GT (Monza, Brno, Dubaï) aux mains de Gabriele Gardel et Pedro Lamy.