Ford Escort BDG, une icône populaire des années 1970

Apparue en 1967, la Ford Escort est rapidement entrée dans la mémoire collective de son époque, devenant l’une des grandes baroudeuses des années 1970 et 1980. Ainsi, elle a longtemps fait le bonheur des conducteurs en quête de solide voiture routière et citadine comme des pilotes qui l’ont fait triompher dans le monde entier. À voir en piste, les 5-6-7 avril, à l’Espíritu de Montjuïc.

Au rythme d’une popularité jamais démentie, la Ford Escort s’est rapidement bâtie l’un des plus beaux palmarès de l’histoire des compétitions routières, victorieuse entre autres de Londres-Mexico, des 1000 Lacs, de l’East African Safari, du RAC (rallye de Grande-Bretagne), du Mont Blanc, du Tour de Belgique, et même de la toute première édition du Championnat d’Europe de Rallycross.

L’histoire de la Ford Escort est aussi intimement liée à Cosworth, concepteur en 1969 du moteur 4 cylindres, dit BDA (1600 cm3), pour l’Escort de série, et que l’on retrouvera sous le capot des Escort tourisme de compétition des Groupe 2 et Groupe 4. Ce moteur connaît plusieurs évolutions jusqu’à l’ultime version dite BDG, dont la cylindrée grimpe à 1975 cm3.

Le modèle présentée ici est précisément équipé du moteur BDG, archétypique de l’Escort sportive des années 1970 : pneus larges, passages de roues élargis en conséquence, petit becquet avant…

Cette voiture anime régulièrement l’Heritage Touring Cup aux côtés de ses rivales de l’époque : Alfa Romeo GTA, BMW 3.0 CSL, Jaguar XJS…

Texte : Jean-Philippe Doret