Grand Prix de l’Age d’Or

Circuit de Dijon-Prenois – 8-9-10 juin 2018

Organisé le week-end dernier sur le circuit de Dijon-Prenois, la 54ème édition du Grand Prix de l’Age d’Or a tenu toutes ses promesses avec près de 15 000 spectateurs venus assister aux 9 courses proposées à 250 voitures de course historiques.

 

Eu égard au contexte météorologique perturbé et orageux affectant le reste du pays, l’évènement a bénéficié de conditions météorologiques clémentes. Ainsi l’évènement s’est déroulé comme prévu avec six plateaux de l’organisateur Peter Auto offrant l’occasion au public de revivre l’histoire du sport automobile des années 1950 à 2000. Première course du meeting, celle du Greatest’s Trophy, samedi après-midi, mettant en scène les plus belles réalisations de modèles de Sport et GT pré-66. Telles les Ferrari 250 GT Berlinetta et GT Drogo, Maserati T61 Birdcage, Aston Martin DB 2/4 MkI Competition Spider by Bertone, Alfa Romeo Giulia TZ, Jaguar Type E Lightweight et autres Bizzarrini 5300 GT. Puis, le départ de la plus longue course du week-end était donné. Celle du Sixties’ Endurance mettant aux prises pendant deux heures cinquante voitures des catégories Sports pré-63 et GT pré-66. Des machines dont les noms résonnent dans les mémoires des amateurs de cette période de l’Endurance qui s’inscrivait alors comme la discipline reine du sport automobile : Shelby Cobra 289, Jaguar Type E, Chevrolet Corvette, Ford Shelby GT 350…

Jour de tonnerre

Dimanche matin venait le tour des voitures de l’Heritage Touring Cup qui ressuscitent la grande époque du Championnat d’Europe de Tourisme entre 1966 à 1984. L’occasion d’une course offrant de belles passes d’armes entre BMW 3.0 CSL et 635 CSi, Ford Escort et Capri, Alfa Romeo 1750 GTAM… Puis, les monoplaces de l’Euro F2 Classic qui ont fait les grandes heures du Championnat d’Europe entre 1967 et 1978 entraient en piste. Considérée à l’époque comme l’antichambre de la Formule 1, cette discipline a formé pendant une décennie des pilotes qui allaient marquer l’histoire du sport automobile. A l’instar de Jacky Ickx, Jean-Pierre Beltoise, Clay Regazzoni, Ronnie Peterson, Jean-Pierre Jarier, Patrick Depailler, Jacques Laffite, Jean-Pierre Jabouille ou encore René Arnoux. Dans l’après-midi, les GT et Protos du Classic Endurance Racing 1 et 2, l’une des séries les plus rapides et disputées en compétition historique, avec deux plateaux composés respectivement de 39 et 19 concurrents, se sont livrées des duels dignes des courses d’endurance de 1966 à 1981. Une course (CER 1) à laquelle Gérard Larrousse, double vainqueur des 24 Heures du Mans, ancien directeur de Renault Sport en Formule 1 et Sport Prototype puis de sa propre écurie de F1, a participé au volant d’une Porsche 911 ST 2,5L de 1970 partagée avec le Britannique Oliver Bryant. Enfin, le nouveau plateau 2.0L Cup créé par Peter Auto réservé aux Porsche 911 2 litres châssis court pré-1966 recueillait un beau succès avec trente voitures au départ et une course disputée avec des écarts infimes entre les concurrents. Plus récentes, les GT et prototypes des Global Endurance Legends ayant couru les plus célèbres épreuves d’endurance dans les années 1990 et 2000, dont une superbe Ferrari 333 SP, ont effectué trois démonstrations de quarante minutes chacune durant le week-end.

Figures aériennes

Cette année encore, le Grand Prix de l’Age d’Or ne faisait pas seulement la part belle à l’automobile historique. Mais également à quelques-uns des fleurons de l’aviation mondiale venus animer le ciel de l’évènement samedi après-midi. Stars de ce show aérien : un Sea Fury de 1949 aux couleurs de la Royal Australian Navy, modèle utilisé notamment durant la guerre de Corée. Un Morane Saulnier MS406, avion de combat français de la Seconde Guerre mondiale, ainsi qu’un North American T-6, appareil d’entraînement des pilotes de chasse des nations alliées pendant la Seconde Guerre mondiale. Autres acteurs du Grand Prix de l’Age d’Or, les clubs de marque étaient encore plus nombreux au rendez-vous avec possibilité pour eux de profiter des séances de roulage qui leur étaient réservées.

Rencontres dans le paddock

Enfin, le public pouvait également profiter des nombreux exposants et animations à leur disposition dans le paddock, où il était également possible de croiser Patrick Tambay présent notamment pour dédicacer un superbe ouvrage retraçant sa carrière F1 chez Ferrari.  En attendant la 55ème édition du Grand Prix de l’Age d’Or, le prochain évènement de Peter Auto sera la 9ème édition du Mans Classic, organisée en association avec l’Automobile Club de l’Ouest. Cette rétrospective des 24 Heures du Mans mettant en scène 650 voitures de course historiques et plus de mille pilotes venus de trente pays, dont dix anciens vainqueurs, ainsi que des pilotes de F1 dont le champion du monde Jenson Button, se déroulera les 6,7 et 8 juillet sur le grand tracé du circuit des 24 Heures du Mans.

RÉSULTATS VIDÉOS PHOTOS

©Fotorissima
©Fotorissima
©Nathan Musset
©Fotorissima
©Fotorissima
©Nathan Musset