Lola T70 Mk3 au bonheur des privés

Pendant la deuxième moitié des années 1960 et le début des années 1970, la Lola T70 a été particulièrement prisée des concurrents et pilotes privés. Au point que sa production a dépassé les 100 exemplaires.

Apparue en 1965, la Lola T70 est l’œuvre d’Eric Broadley, également créateur de la Ford GT40. Vue en Challenge CanAm et principalement en endurance, elle a connu trois incarnations : alors que les Mk I et Mk II sont en carrosserie ouverte, la Mk III ici à l’image présente un cockpit fermé.

La Lola T70 Mk III B connaît son heure de gloire en 1969, lorsqu’elle signe un doublé victorieux 24 Heures de Daytona 1969, avec les vainqueurs Mark Donohue/Chuck Parsons (Penske Racing) et leurs dauphins Ed Leslie/Lothar Motschenbacher (American International Racing). De 1967 à 1971, elle est une pensionnaire régulière de la grille de départ des 24 Heures du Mans.

La T70 Mk III B a également été une « figurante » du film « Le Mans », produit par Steve McQueen et tourné pendant les 24 Heures du Mans 1970, maquillée en Ferrari 512 et en Porsche 917 pour deux séquences d’accidents spectaculaires. Ces deux voitures étaient surnommées « Lolari » et « Porschola » par l’équipe du film.

La Lola T70 a même traversé les années 1980 : son châssis à servi de base à  l’élaboration des prototypes Nimrod-Aston Martin vus aux 24 Heures du Mans en 1982, 83 et 84. 

Cette Lola T70 (châssis SL76/156) vous donne rendez-vous en piste dans le plateau Classic Endurance Racing.

Voir aussi

Suivez-nous sur Youtube