Maserati Tipo 63 Birdcage : « cage aux oiseaux » très spéciale

Née en 1959, voici exactement soixante ans, la Maserati Tipo 63 dite « Birdcage » est l’une des voitures de compétition les plus originales vues en piste au début des années 1960.

Cette Maserati doit son surnom de « Birdcage » (« cage aux oiseaux » en français) à son châssis. Constitué d’environ 200 petits tubes soudés, que l’on peut distinguer sous le pare-brise profilé, son grand atout réside sa légèreté : à peine 30 kilos.

Après les deux premières générations (Tipo 60 puis 61) à moteur avant, la Tipo 63 constitue une évolution majeure, avec une motorisation désormais centrale, tout en conservant « l’identité technique et visuelle » de son châssis multitubulaire.

L’exemplaire présenté ici porte le numéro de châssis 63004. Propulsée par un moteur V12, cette Tipo 63 est la seule à arborer un appuie-tête profilé. Il est aligné en compétition en 1961 par la Scuderia Serenissima du comte vénitien Giovanni Volpi di Misurata.

Le châssis 63004 est notamment piloté par le Sicilien Nino Vaccarella, vainqueur des 24 Heures du Mans 1964… et professeur de mathématiques dans un collège privé de Palerme.

Par la suite, la « Birdcage » connaît deux autres avatars, les Tipo 64 et 65. Puis, en 2005, le concept Birdcage 75th célèbre le 75e anniversaire du carrossier italien Pininfarina.

Vous pouvez retrouver la Maserati Tipo 63 Birdcage présentée ici (châssis n°63004) en piste dans le plateau The Greatest’s Trophy.

Voir aussi

Suivez-nous sur Youtube