TOJ SC 204, un artisan des années 1970

Fondé en 1974 par le pilote allemand Jörg Obermoser, TOJ (acronyme de Team Obermoser Jörg) est l’un des nombreux constructeurs artisans apparus sur la scène du sport automobile pendant les années 1970. À voir en piste, les 5-6-7 avril, à l’Espíritu de Montjuïc.

Outre des monoplaces de Formule 2 en 1976 et 1977 (avec cette dernière année au volant Keke Rosberg, futur Champion du Monde de Formule 1), TOJ a également conçu en vue des 24 Heures du Mans 1976 un prototype destiné à la catégorie Groupe 6 2 litres.

Equipée d’un moteur ROC (origine Chrysler) 2 litres et pilotée par Jacky Haran, Corinne Koppenhague et Jacques Marquet, la TOJ SC 204 manque hélas sa qualification pour cette 44e édition des 24 Heures. Elle reçoit par la suite un moteur 2 litres BMW et dispute une quinzaine de courses, essentiellement en Allemagne, avec comme meilleur résultat pour le châssis 12-76 une troisième place en avril 1978 sur le circuit de Hockenheim.

Malgré une courte carrière sportive, la TOJ SC 204 – comme sa « grande soeur » SC 302, équipée du moteur Ford-Cosworth 3 litres de Formule 1 – a aussi marqué la scène des sports-prototypes par une superbe décoration à dominante dorée agrémentée de noir.

Cette barquette anime régulièrement le plateau Classic Endurance Racing 2 aux côtés de ses rivales des années 1970 : Chevron, Lola et autres Osella.

Texte : Jean-Philippe Doret