Itinéraire – révélé le 11 décembre sur Facebook/TourAuto

Le départ la 28ème édition du Tour Auto Optic 2000 sera donné le mardi 30 avril du Grand Palais à Paris ; mais nouveauté cette année, ce n’est pas vers le Sud de la France que se dirigera la caravane… Une petite révolution qui ne se fera pas au détriment du tracé : routes de charme et circuits renommés seront, bien sûr, au programme… Les circuits empruntés, la destination d’arrivée et les villes-étapes traversées seront révélés sur la page Facebook le mardi 11 décembre à 20 heures.

La combinaison « épreuves spéciales », « circuits », et « parcours de liaison » est l’un des ingrédients qui ont fait le succès du Tour Auto Optic 2000. Pour ne pas lasser ses participants, le tracé du parcours se renouvelle chaque année. Les concurrents rejoignent ainsi les épreuves chronométrées en découvrant la France selon un itinéraire, alliant tourisme et gastronomie, savamment choisi et qui ignore les grands axes routiers.

L’élaboration d’un nouvel itinéraire chaque année se révèle être un tour de force. Après en avoir tracé les grandes lignes et pointé les principales étapes, il faut plusieurs reconnaissances pour choisir les plus belles routes, tout en respectant un horaire précis. Une gageure si l’on considère les nombreux impératifs : capacité d’accueil des villes étapes ; choix des lieux de déjeuner ; passages sur des circuits et des épreuves spéciales homologués…

Depuis sa création, le Tour Auto place la culture et l’histoire au premier plan. S’il est toujours parti de Paris (la Défense, le Trocadéro, les Invalides, les Jardins des Tuileries, le Grand Palais), d’innombrables sites historiques ont un jour accueilli le rallye, tels le Château de Fontainebleau, le Palais des Papes d’Avignon, les Baux de Provence, l’Abbaye de Fontenay…

Le Tour Auto s’est arrêté sur la plupart des circuits de France et de Navarre. Il s’est même aventuré au-delà des frontières hexagonales, avec des visites au Nürburgring et à Spa-Francorchamps. Qu’elles aient été empruntées par le Tour de France Auto à l’époque, le WRC, ou qu’elles soient le théâtre des courses de côte les plus renommées, beaucoup de spéciales routières sont également des hauts lieux du sport automobile. Impossible de ne pas citer le Mont Ventoux, Marchampt, Chamrousse, Burzet, Saint Bonnet le Froid, le Turini…

Lundi 29 avril : Contrôles techniques et administratifs au Grand Palais (Paris)
Mardi 30 avril : Départ du Grand Palais (Paris)
Samedi 4 mai : Arrivée